MARATHON.....SAVOIR GERER SON ALLURE !!

Publié le par dom

LE LIEVRE ET LA TORTUE sera bien représentée cette année sur le Marathon de Paris. Voici avant le départ de cette épreuve mythique quelques conseils d'entraînement concernant l'allure à tenir.

 

Partir trop vite sur marathon c'est la défaillance assurée, la fin de course transformée en calvaire, la performance bien moins bonne que ce que son véritable potentiel aurait dû permettre. En résumé, partir trop vite : c'est tout gâcher ; son potentiel, ses espoirs, toute la persévérance qu'il a fallu pour s'entraîner régulièrement.

 

Vous avez travaillé durant vos séances "l'allure spécifique marathon". Il faut donc se concentrer sur la tâche à accomplir et non sur la performance à réaliser. Une bonne concentration sur son effort est indispensable pour bâtir son succès final. Concentrez vous donc sur le fait que vous avez 42.195kms à parcourir ce qui représente une longue durée à courir. La facilité que vous allez ressentir dans les tous premiers kilomètres ne va pas continuer ainsi jusqu'au bout. La fatigue risque de s'inviter à la fête

P1010539

 

Il vous faut garder la respiration facile, les jambes souples le plus longtemps possible et pour ce faire ne pensez pas à suivre d'autres coureurs, ne vous inquiétez nullement du retard que vous pouvez prendre, restez calme, concentrez-vous sur vous même, sur les sensations de votre corps. Votre seule pensée doit être un souci d'économie, celui de ne pas dilapider votre capital d'énergie car il est limité. Ne vous laissez pas distraire par l'ambiance survoltée des grands marathons. Demandez-vous toujours si vous ne courez pas à une allure trop rapide

 

N'accélérez pas subitement vers le 8ème kms parce que vous vous sentez bien. Vers le 10ème kms vous aurez votre vitesse de croisière. Ralentissez dans les montées ou si le vent est de face...ce qui compte c'est le résultat final de votre course. Epargnez vos forces, calmez votre souffle. Faire le 1er kms 10 à 25'' moins vite que votre moyenne sur toute l'épreuve est idéal. Si vous allez 10 à 25'' plus vite ....vite ralentissez. Le passage au 5ème kms devait être de 30'' à 1' moins vite que votre moyenne possible sur toute l'épreuve. N'oubliez jamais que le temps gagné au début de l'épreuve se paie triple ou quadruple à la fin.

 

Buvez à tous les ravitaillement sans exception, surtout s'il fait chaud et qu'il faudra encore aller moins vite pour perdre moins de temps vers la fin de l'épreuve. Buvez tranquillement en sept ou huit gorgées en expirant bien entre chaque. Ces mini-pauses de 30'' sont bénéfiques pour éliminr une partie de la fatigue qui s'est accumulée et permettent de maintenir une allure un peu plus élevée entre les arrêts . Elles vous évitent une baisse de votre allure ou même une défaillance en fin de course.

 

En définitive la perte de temps due aux mini pauses vous permettra de réaliser une  meilleure performance finale.

 

Allez bonne route et suivez la ligne bleue.....

Publié dans conseils

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article