IMPORTANCE DU RAVITAILLEMENT

Publié le par DOMI

Lors de l'exercice physique, l'organisme produit de la chaleur qu'il faut dissiper pour garder la témpérature corporelle constante. Pour y arriver...on transpire. Cependant lorsque nous transpirons nous perdons une grande quantité d'eau et nous nous déshydratons...Cette déshydratation altère notre volume sanguin et donc notre performance !

 

L'objectif du ravitaillement est de lutter contre l'hyperthermie et la déshydratation.

 

Par ailleurs, la sueur n'est pas composée seulement d'eau. Elle est chargée en substances indispensables au bon fonctionnement de l'organisme, comme le sodium. Il faut donc se ravitailler en eau mais aussi en glucides sous forme de glucose, de saccharose suivant les kilomètres à effectuer.


En pratique comment procéder ?

 

10km : Pour les coureurs ayant un chrono inférieur à une heure, l'ingestion d'une boisson ou d'un aliment glucidique est inutile...l'eau pure suffit. En effet vous pouvez toujours ingérer une boisson sucrée mais cela ne servirait à rien car le temps que le sucre passe des intestins au sang, vous serez déjà douché et changé ! Pour les coureurs possédant un chrono supérieur à 1 heure, la prise de deux gorgées d'une boisson sucrée faiblement concentrée s'avère utile après 20' de course.

 

Semi et Marathon : toutes les 25 à 30' et ce dès le premier ravitaillement avec deux gorgées d'une boisson glucidique ou un gel accompagné de deux bonnes gorgées d'eau pure. La prise d'eau simultanément au gel est essentielle pour éviter les troubles intestinaux.

 

Pièges à éviter : la banane ou la pâte d'amande

Les aliments solides demandent un délai plus long pour être absorbés par les intestins et donc être disponibles pour les muscles. De plus cet apport est inutile à l'effort immédiat.

 

Enfin il ne faut pas trop boire durant l'effort  !

Cette situation pourrait prêter à sourire si elle ne pouvait pas conduire à de sérieux troubles neurologiques, (apathie, nausées, céphalées, confusion...) En effet l'ingestion d'une trop grande quantité de boisson durant un effort constitue une véritable intoxication à l'eau qui peut conduire à une hyponatrémie. Boire 3/4 de litre par heure de course est amplement suffisant...au delà vous risquez des troubles intestinaux importants.

 

En revanche veillez à bien vous hydrater après la course.

Publié dans conseils

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article