GARDONS UNE FOULEE TONIQUE...

Publié le par DOMI

Avec l'âge, la foulée à tendance à se faire moins légère et dynamique. Mais pas question de se résigner ! Il suffit d'en prendre conscience pour redonner à nos sorties tonus et  vitalité.

 

Le plus intéressant pour constater notre allure en courant est de se faire filmer par un proche...le visionnage est souvent un moment difficile car notre image en prend un coup...mais c'est un mal nécessaire pour se corriger.

 

La foulée efficace ne veut pas dire bondissante...ce n'est pas le moment de vous fatiguer inutilement en levant trop les genoux et en sautillant exagérement. Votre impulsion doit s'orienter vers l'avant et non pas vers le haut. Pour cela poussez jusqu'au bout des orteils et avancez la hanche opposée lorsque vous vous propulsez. Si vous effectuez ce mouvement vos abdos resteront gainés et vous aurez une attitude haute sans sautillement excessif.

 

Le fait d'avoir le bassin mobile vous permettra de rester au-dessus de vos appuis; de cette façon vous ne laisserez plus vos pieds s'écraser au sol à chaque appui. Le fait d'avancer votre hanche à chaque foulée vous permettra de remettre vos pieds en ligne et de réduire votre temps d'appui au sol comme si vous couriez sur des braises. Vous allégerez ainsi votre foulée et vous réduirez la fatigue musculaire et articulaire de vos membres inférieurs.

P1010479.JPG

 

Si vous êtes vraiment très fatigué, marchez en essayant d'avoir un pas tonique. Si vous vous sentez juste un peu las, ne vous laissez pas abattre car vous seriez encore moins efficace. Réagissez, luttez contre l'avachissement : une position haute et droite en course améliore votre capacité pulmonaire, dynamise votre foulée et réduit vos douleurs à la nuque, aux épaules et dans tout le dos.

 

Vous devez apprendre à vous redresser comme si vous étiez une marionnette au bout d'un fil qui vous tire du sommet du crâne vers le haut. Vous devez y penser à chaque footing : prenez une grande inspiration en vous grandissant et maintenez la posture lorsque vous expirez. Tête au dessus des épaules et non pas en avant et vos hanches bien en dessous et non pas en arrière : lorsque ces trois parties sont alignées vous courez harmonieusement et votre foulée s'en trouve véritablement allégée.

 

En vous grandissant, en  réduisant vos temps d'appui au sol et en essayant d'avancer la hanche opposée à votre pied d'appui, vous gagnerez ainsi en efficacité et en aisance. Outre l'amélioration esthétique vous risquerez moins de vous blesser, vous vous fatiguerez moins et vous supporterez certainement une allure un peu plus rapide.

Publié dans conseils

Commenter cet article

MimiRub 17/04/2012 21:19

Merci Domi pour ces conseils que j'essaie de mettre en application !